Enrichissement et socialisation

En tant qu’éleveur, une des tâches essentielles est d’offrir un environnement enrichissant et de faire une bonne socialisation des chats/chatons. Vous trouverez ici quelques trucs afin de vous aider.

Enrichissement de l’environnement :

Les chats ont besoin d’être en hauteur,  à la fois pour surveiller leur environnement et pour se sécuriser. Il est donc important de pouvoir lui offrir des points de hauteur avec des tablettes aux murs ou des arbres à chats solides. Dans un environnement multi-chats c’est particulièrement important d’avoir une multitude de points en hauteur pour éviter les conflits entre les chats. Placer certaines hauteurs à proximité des fenêtres leur permet également d’avoir une distraction facile à l’extérieur en voyant les oiseaux, faisceau de lumières, gens qui passent dans la rue, voiture, etc.

Les chats veulent voir sans être vus. Offrez-leur des cachettes avec des boîtes de carton, des paniers, etc. Les chats aiment parfois se réfugier dans des endroits calmes et à l’abri des autres chats. 

La stimulation alimentaire et la stimulation par le jeu sont aussi des atouts majeurs en termes d’enrichissement (voir nos autres chroniques à ces sujets)

Socialisation des chats/chatons :

Assurez-vous que les chatons voient suffisamment de types de gens lorsqu’ils sont petits. Des enfants, des ados, des personnes âgées, des grands, des petits, des gens avec des lunettes, avec une barbe, etc. Le plus de types de gens ils verront, mieux ils seront socialisés avec le genre « humain » et feront une association typique de ce que nous sommes, ce qui évitera les chats trop craintifs. On dit qu’ils doivent voir 7 types de personnes différentes sur une base régulière pour avoir un début de socialisation adéquate. Pour une socialisation parfaite, c’est 7 à la puissance 7 types différents qu’ils doivent voir, ce qui est, disons-le, difficile à faire.

Si vous êtes en mesure de les désensibiliser à des situations et des bruits différents, ceci les aidera également. Utilisez des enregistrements trouvés sur internet et commencez à bas volume tout en faisant une association positive en donnant des gâteries ou encore en jouant avec eux lorsque le bruit se fait entendre. 

Augmentez le volume très graduellement pour opérer la désensibilisation. Parmi les bruits les plus importants à désensibiliser se trouvent les différents types de sirène de véhicule d’urgence, le tonnerre, les autobus qui démarrent et les klaxons. 

Leur faire rencontrer des chiots et autres animaux domestiques est aussi un atout puisque vous ne savez peut-être pas à l’avance dans quel type de famille le chaton sera placé.

Autant que possible, agrémentez le tout de jeu ou de nourriture appétissante afin de leur permettre de faire des associations agréables avec les différents événements, rencontres, etc.

Nous recommandons fortement de laisser les chats avec leurs mères jusqu’à la 14e semaine afin de permettre un bon développement comportemental du chat. Le moment critique du développement se faisant entre la 5e et la 12e semaine, les chats sont régulièrement séparés trop tôt de leur mère, dans une période où la mère enseigne le contrôle émotionnel à ses chatons. En le laissant un peu plus longtemps en compagnie de sa mère, frères et sœurs, ceci diminue les risques d’engendrer des troubles de comportements tels les problèmes d’hyperactivité ou d’hyperanxiété, et vous évite de faire adopter des chats qui pourraient développer des problèmes d’élimination inappropriée ou encore d’être exaspérant pour leur nouveau propriétaire.

Éduchateur (Audrey Morin)

Mots-clés: Socialisation chat chatons