Débutons cette série de chroniques avec des notions sur LE CONDITIONNEMENT :

Combien de conséquences possibles existe-t-il à un comportement ?

A) 1

B) 2

C) 3

D) 4

La réponse est C. Il en existe 3, soit la conséquence renforçante, la conséquence neutre et la conséquence punitive.

Voici les impacts de chacune de ses conséquences sur les comportements des êtres vivants.

RENFORCEMENT (tout ce que l'être vivant VEUT) :

Le comportement étant payant pour l'être vivant, celui-ci le reproduira, un jour ou l'autre. Plus l'historique du comportement est payant, plus le comportement a de chance de se reproduire.

NEUTRE (tout ce à quoi l'être vivant est INDIFFÉRENT) :

Le comportement ne payant pas, il finira par disparaître. Imaginez-vous avec un ouvre-boite de conserve de marque XY que vous venez d'acheter. Vous l'essayez, et vous ne réussissez pas à ouvrir la conserve. Cela vous frustre et vous tentez à quelques reprises de le faire fonctionner. Bon. Peut-être une malchance, c'est peut-être la canne de conserve. Puis, vous tentez d'ouvrir une seconde canne de conserve avec ce même ouvre-boîte XY. Il ne fonctionne toujours pas. Vous finissez par vous fâcher et vous le jetez. Le comportement d'ouvrir une boite de conserve avec l'ouvre-boite XY a premièrement provoquer une frustration et s'en est suivi l'extinction du comportement (avec cet ouvre-boîte, pas avec les autres). C'est exactement ce que l'on peut observer chez tous les êtres vivants devant des conséquences neutres lorsqu'un comportement est normalement payant.

PUNITION (tout ce que l'être vivant VEUT ÉVITER) :

Le comportement va se modifier afin de ne plus se produire dans les mêmes circonstances que la punition. Ceci veut dire que si le chien est puni, par exemple, à faire pipi devant vous, la prochaine fois il se retiendra devant vous, mais ira se cacher de vous pour faire son pipi. J'aime bien donner l'image de la police dans notre société. Pensez-y: Lorsqu'ils sont présents, on ralentit pour éviter la punition (contravention). Mais quand ils ne sont pas là...

Alors la prochaine fois que votre chien s'assoit devant vous plutôt que de sauter sur vous, pourquoi ne pas le payer (caresses s'il aime vos caresses, bonbons, lancer la balle, je détache ta laisse pour courir librement) ? N'oubliez pas que plus s'asseoir est payant, plus il reproduira le comportement, au point de ne produire que celui-ci. Vous lui aurez donc appris à ne pas sauter sur vous en ne focalisant que sur ses succès ! Cela ne ressemble-t-il pas à l'éducation dans nos écoles ? Effectivement... on a retiré les coups de règle sur les doigts (punition) et on utilise les collants, les certificats et la fierté (renforcement). Avouons que c'est plus intéressant, plus motivant et moins stressant d'apprendre si on a le droit de se tromper sans avoir mal aux doigts.

Hé bien voilà, vous avez maintenant compris ce que c'est travailler en renforcement positif!!!

Joëlle Hamelin, intervenante en comportement canin
www.joellehamelin.com