LES COMMANDES EMPOISONNÉES

Pourquoi punition et renforcement ne font pas bon ménage lorsque j’entraîne mon chien ?

Cette chronique fait suite à la précédente que je vous invite à lire pour bien comprendre. 

Qu'est-ce qu'une commande empoisonnée ?

Visionnez d'abord cette courte vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=8Y00Jpws29I 

La conséquence d'ouvrir la première porte est du « bonheur » (renforcement). La 2e conséquence d'ouvrir une porte est « désagréable voire épeurante » (punition). Comment selon vous la personne agira devant une 3e porte ? 

  1. Elle l'ouvrira sans hésitation et sans se protéger.
  2. Elle l’ouvrira sans hésitation, mais en restant en position pour se protéger.
  3. Elle ne l'ouvrira pas. 

Voici l'attrape. Les 3 réponses sont possibles. Cela dépend à quel point l'individu a trouvé la conséquence désagréable. Si pour lui cela n'était pas du tout impressionnant, la réponse sera A. Plus l'individu sera marqué par la punition, plus il hésitera à reproduire le comportement dans les mêmes circonstances (B), voire à ne plus le faire du tout (C). 

Comment applique-t-on cela en éducation ? Un chien qui s'assoit à la demande de son humain et qui reçoit immédiatement après s'être assis une réaction de colère de la part de son humain (ex. parce qu’il jappe), peut comprendre que s'asseoir amène la colère de son propriétaire. Il peut donc hésiter, voire ne plus s'asseoir de peur de recevoir encore cette colère. Et voilà, le mot « assis » devient empoisonné, car deux types de conséquences différentes sont arrivés pour le même comportement.

Qu'est-ce que l'humain aurait pu faire alors ? Il aurait pu demander une autre commande à son chien tels « fixe-moi dans les yeux », ce qui généralement fait taire le chien, ou « silence » si ce comportement a déjà été entraîné ou encore quitter les lieux, car un comportement alternatif n'est pas possible ou n'est pas encore entraîné. L’humain pourra donc mieux se préparer en vue de la prochaine séance d’entraînement.